BOOK2 – LES DIEUX VOYAGENT TOUJOURS INCOGNITO, LAURENT GOUNELLE

La grosse flemmarde que je suis s’est enfin décidée à terminer ce livre et à vous dire ce que j’en pense. « Les dieux voyagent toujours incognito » est un roman du célèbre écrivain Laurent Gounelle qui invite au questionnement de soi et à l’action.

Laurent Gounelle est également l’auteur du roman à succès « l’homme qui voulait être heureux», roman que beaucoup d’entre vous reconnaîtront je pense.

C’est l’histoire d’Alan Greenmore, jeune américain de 24 ans qui n’a jamais connu son père et qui a été élevé depuis tout petit par sa mère. Pour faire plaisir à cette dernière qui désirait le voir figurer parmi les meilleurs durant son cursus afin qu’il puisse faire de brillantes études universitaires, Allan s’inscrit dans une équipe sportive de haut niveau (bien qu’il ait horreur de cela). Il revient vivre à Paris et se fait embauché dans une agence de recrutement. Fatigué de sa situation et n’ayant jamais eu de chance du point de vue relationnel ou encore familial, il eut l’idée de mettre fin à ses jours du haut du deuxième étage de la Tour Eiffel quand un inconnu du nom d’Yves Dubreuil fait éruption au moment où il se décide à sauter et lui propose un pacte. Celui de rester vivant et de s’engager en contrepartie à faire tout ce qu’il lui dira de faire. Pacte qu’il se décide à accepter et qui changera sa vie à tout jamais.

Quelques petits enseignements qu’il faut tirer de ce livre :
– faire preuve d’audace dans la vie ;
– se concentrer sur ce que l’on veut et ne pas s’éloigner de son objectif ;
– Ne jamais cacher ses idées par crainte d’être critiqué ;
– Se fixer des défis ;
– Aller au-delà des croyances reçues ;
– Passer à l’action, agir pour atteindre ses objectifs.

Maintenant ce que j’en pense (lol) :

J’ai bien apprécié ce romain mais je trouve la fin de l’histoire un peu trop tiré par les cheveux. C’est un livre aux multiples retournements qui permet de tirer quelques enseignements quant à la confiance en soi et à la façon dont nous êtres humains, percevons parfois les autres ou encore le monde extérieur. Ce livre vous donnera peut-être l’envie de changer des choses dans votre vie car il invite à dépasser nos peurs, nos conditionnements, aller à la quête de soi, afin de vous permettre de prendre votre vie en main et ne pas la laisser être diriger par quelqu’un d’autre pour une quelconque raison.
Une chose que je tiens quand même à noter c’est que j’ai une sainte horreur des livres avec de longs paragraphes qui décrivent la couleur du ciel, la position des fenêtres, la posture d’un chien et tous ces détails que je juge personnellement inutiles. Certes ces détails permettent aux lecteurs de se transporter dans l’univers même  de l’auteur me direz-vous, mais personnellement quand il y a trop les longs paragraphes sans intérêt quelconque, je fini par me lasser en toute honnêteté.
Mais cela reste mon ressenti personnel !

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet ouvrage. Il vous donne plein d’astuces sur comment être heureux, comment se sentir mieux dans sa peau, comment accepter d’être ce qu’on est, comment se comporter vis-à-vis des autres, sans perdre son identité.

Je partage avec vous quelques citations de cet ouvrage en espérant que vous aimerez tout comme moi.

1- « Lorsque tu assumeras pleinement tes différences, alors tu pourras te pencher sur celles des autres et, si nécessaire, t’y adapter. »
2- « Sur ton lit de mort, tu pourras dire : Je n’ai rien fait de ma vie, je n’ai rien eu de ce que je voulais, mais tout le monde m’a trouvé gentil. Génial! »
3- « La vie est ainsi on réalise rarement dans l’instant que les moments difficiles ont une fonction cachée : nous amener à grandir. »
4- « Les choses les plus énormes sont parfois celles qui passent le plus inaperçues. »
5- « L’habit ne fait pas le moine, et la fonction ne fait pas l’homme. Mais elle change inexorablement la façon dont les autres vous perçoivent. »
6- « Si tu veux rester jeune toute ta vie, continue d’évoluer, d’apprendre, de découvrir, et ne t’enferme pas dans des habitudes qui sclérosent l’esprit, ni dans le confort engourdissant de ce que tu sais déjà faire. »
7- « On ne peut pas changer les gens tu sais. On peut juste leur montrer un chemin, puis leur donner envie de l’emprunter.’’
8- « C’est en se changeant soi-même que l’on devient heureux, pas en changeant ce qui nous entoure. »

A la prochaine. Bye

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :